Siehe dazu auch:

'.......

Jeudi 28 février, Nicolas Dupont-Aignan présentera lors d’une conférence de presse sa grande coalition des forces euro-réalistes au futur Parlement européen.

Après des mois de négociations, cette nouvelle coalition réunit d'ores et déjà 24 membres en plus du Royaume-Uni, en particulier des partis qui gouvernent comme les Conservateurs britanniques, le PIS polonais ; des partis qui ont gouverné comme le N-VA belge, l'ODS tchèque, le Parti populaire danois ou les Finlandais de bon sens.

Pour la première fois dans l'histoire du Parlement Européen, la coalition est en mesure de devenir le 1er groupe du Parlement Européen pour réorienter complètement la construction européenne et la libérer de la technocratie bruxelloise.

Nicolas Dupont-Aignan reçoit à Paris les délégations de ses 25 partenaires européens et l'ensemble des dirigeants de la Coalition, à savoir Jan Zahradil (Président de l’Alliance des Conservateurs et Réformistes Européens - ACRE),  Syed Kamall et RyszardLegutko (Co-présidents du 3ème groupe au Parlement européen : Conservateurs et Réformistes Européens - CRE), Thierry Baudet (président du Forum de la Démocratie, 10 à 12% en Hollande) de nombreux parlementaires européens et de plusieurs chefs de partis alliés en Europe.

A l’occasion de cette conférence de presse, Nicolas Dupont-Aignan, Jan Zahradil, RyszardLegutko, Syed Kamall et Thierry Baudet présenteront leur volonté commune de construire ensemble une véritable Europe des Nations, respectueuse des peuples et des démocraties nationales.

La Coalition réunit l'ensemble des forces actuelles et futures du CRE, actuellement troisième groupe au Parlement Européen, Debout la France et cinq nouveaux partis. Des négociations sont toujours en cours, notamment avec les alliés européens de DLF de son groupe historique de l'EFDD, pour poursuivre l'élargissement du rassemblement.

Le futur groupe qui naîtra de la coalition pourrait devenir le premier groupe européen du Parlement Européen et jouera un rôle décisif à l’issue des élections européennes du 26 mai 2019 suite à la poussée des partis patriotes d'une part et l'effondrement des partis fédéralistes d'autre part.

Choisir Paris pour le lancement de la campagne européenne du Groupe CRE démontre l’importance, la crédibilité et la confiance accordées à Debout La France.  

La coalition réunit des partis qui soutiennent une autre construction européenne, qui met les démocraties nationales et la coopération sur des projets concrets en lieu et place du fédéralisme technocratique qui a dévoyé le projet européen.

Ce faisant, les partis de la Coalition assument défendre leurs intérêts nationaux et les désaccords qui en découlent. Ils défendent une subsidiarité effective, qui renvoie aux Etats l'essentiel de leurs pouvoirs

en recentrant la coopération sur les enjeux fondamentaux (

  • lutte contre l'immigration,

  • grands projets industriels et scientifiques,

  • échanges culturels et universitaires,

  • politiques communes de l’agriculture et de la pêche

  • ......  ).

........'

Quelle:

 

 

 

 

Kommentar schreiben


Sicherheitscode
Aktualisieren